1. Ce site utilise des "témoins de connexion" (cookies) conformes aux textes de l'Union Européenne. Continuer à naviguer sur nos pages vaut acceptation de notre règlement en la matière. En savoir plus.
Color
Background color
Background image
Border Color
Font Type
Font Size
  1. 27 Novembre 2015
    J'ai rencontré cela (et plus) sur, ou pour, le Chemin de Compostelle. Rien n'arrête ceux qui veulent partir...!
    Tout ne fonctionne pas forcément bien, mais l'ingéniosité fait partie du plaisir pour certains.
    Ces photos sont aussi là un peu pour répondre à la demande du concepteur qui demande des idées pour: "voyager un jour sans sac à dos". IMG_3335 - Copie.JPG IMG_3406.JPG IMG_3629 - Copie.JPG IMG_4275 - Copie.JPG IMG_7208.JPG IMG_3984.JPG IMG_3559 - Copie.JPG IMG_3825.JPG zzi IMG_3360 - Copie - Copie.JPG
    Marion Schmitt
  2. Lire l'article
  3. 23 Septembre 2015
    Le contenu du sac ? Casse-dos à défaut… casse-tête ?
    Première fausse idée: le sac ne doit pas dépasser le 10% de son poids corporel
    Vous ne partez pas avec le même contenu si vous marchez une semaine ou un mois et les tenants de cette théorie n’en parlent pas.

    Critères retenus pour la préparation du contenu du sac
    . J’ai choisi personnellement le contenu pour un déplacement d’un mois…qui m’a permis d’en marcher un deuxième sans problèmes.
    2. La saison joue son rôle…vous partez en hiver ou au plus chaud de l’été, cela va de soi les vêtements sont différents…quoique…en 2013 sur 77 jours de marche entre mi-avril et début juin, j’ai vécu 42 jours d’intempéries et la neige 3 fois…
    3. Je fais le choix de la mi saison « normale » avril, mai, juin ou septembre et octobre.
    4. Je dors et je mange dans les gîtes, ou des repas préparés ou ceux que je me cuisine

    Equipement porté lors de la marche
    Je porte un cycliste (sans rembourrage selle !…) ; un T-shirt à longues manches; des chaussettes montantes (de maintien ou de contention) très utiles dans les premiers jours de marche, je trouve qu’on récupère mieux de l’effort prolongé; chaussures de marche basses, style trail.
    Rappel : le poids du sac, c’est le poids de tes peurs et on y réfléchit…
    Contenu du sac de 40 à 45 litres :
    1. sur-sac étanche
    2. couchage style « sac à viande » en soie (léger, se lave et sèche rapidement 150g )
    3. trousse de toilette
    4. 6 contenants (cornets a1, a2, a3, a4, a5, a6) on retrouve tout, car très ordré …
    a1 et a2 sont des cornets plastique 30 litres pour séparer les habits soit par genre soit par degré de propreté; les cornets permettent d’avoir cette 2ème sécurité contre l’humidité et on retrouve tout facilement parce que séparé ! Plus de déballages intempestifs dans les dortoirs !...

    a1 habits de rechange

    - short ou cycliste sans rembourrage de selle
    - t-shirt double usage ou pour marcher ou pour

    - chaussettes basses
    - slip de rechange
    a2 habits supplémentaires


    -veste étanche
    -pantalons légers avec possibilité d’enlever les jambières
    -cape (pèlerine couvrante)

    a3 un petit sac en toile « technique »contenant

    lampe de poche, piles électriques, pinces à linges et 3 m de fil à suspendre (pour sécher votre lessive),câbles de recharge pour portable et appareil-photos, couteau suisse multi-usages et lampe frontale.

    a4 un petit sac en toile « nourriture » contenant
    barre de céréales, sucres rapides, 2 sachets de thé, des couverts et une boîte de thon, par exemple pour la réserve d’urgence… parfois pas de resto, bar ou supérette !
    a5 un sac en synthétique « chaussures »


    contenant les sandales de marche ou nus-pieds à double usage, alternative à la chaussure de rando et pour l’après marche

    a6 un pack avant contenant une enveloppe plastique dans lequel je glisse :

    guides ou topo-guides, carnet de notes et crédencial, carte d’identité et crayon.*
    5.Pharmacie, ne pas surcharger, beaucoup d’officines le long du chemin
    6. Porte-monnaie contenant du cash et carte de crédit (les chèques ne sont pas perçus partout, les cartes de crédit non plus… le donativo se verse en cash)
    7.2 bouteilles ½ litres en pet jetable et à remplir indéfiniment
    8.casquette pluie/ soleil/ produit de protection contre les rayons du soleil
    9.gants
    10. téléphone portable

    *le petit plus*… le sèche-cheveux

    hyper léger capable de sécher vos habits dans les haltes aux restos et … surtout pour sécher semelles et chaussures.
    Croyez-moi, il est indispensable lorsque le temps est très maussade et que vous ne pouvez plus rien sécher. Je l’ai même utilisé pour chauffer ma « litière » lors d’une nuit particulièrement dantesque…
    Poids supplémentaire : 260 g

    Le poids de mon sac voisine les 10-11 kg selon les litres de boisson emportés
    SI vous pensez que cette description n’est pas exhaustive, ajoutez-y un *GPS si vous pensez quitter le GR65, ou si vous vous aventurez sur la FRANCIGENA (objet d’un article ultérieur).

    Ou mieux encore contactez-moi, je vous répondrai…;)

    IMGL0884.jpg
    Christelle P. (FRA 031) aime votre message.
  4. Lire l'article
  5. Lire l'article
  6. 11 Août 2015
    Vous souhaitez vous lancer sur les chemins de Compostelle et recherchez des conseils d'équipement? Cette fiche est faite pour vous! En passant par le portage, la tenue, le matériel pour le bivouac, Vertical met à votre service son expérience basée sur de nombreux tests sur le terrain et notamment sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Cette fiche vous propose de nombreuses alternatives vous permettant ainsi de compléter et alléger votre équipement!
    L'expérience de Vertical dédiée à l'aventure Compostelle
    Nous avons beaucoup d’expériences de randonnées « sportives ». Nous pratiquons beaucoup la course à pied, la course en montagne, les raids, les longues randonnées et nous savons donc ce qu’est porter un sac à dos et transpirer dans des vêtements.
    Le poids est l’ennemi de la performance, mais c’est aussi l’ennemi du plaisir ! Aussi nous concevons nos produits pour qu’ils soient à la fois légers, mais aussi très performants et agréables à porter.

    Nos produits sont conçus et testés selon deux modes opératoires :
    D’une part dans des conditions difficiles par des utilisateurs très exigeants. Nous les utilisons nous-même dans des raids extraordinaires tels le Marathon des Sables (240km en semi-autonomie dans le désert) mais aussi lors de vacances sportives, tel que le GR20 ou le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, parcourus en courant.
    D’autres part, en récupérant les avis et retours de tous les utilisateurs, de tout niveaux, des plus exigeants aux plus amateurs, car chacun, de part son expérience nous permet d’identifier des détails, des astuces etc.. pour améliorer toujours et encore nos équipements. Si vous ne connaissez pas, rendez-vous sur notre outil de R&D Collaborative.

    VPC_VTL_COMPOSTELLE.JPG
    Découvrez le sac Aventure 40L, votre meilleur allié pour vos treks!

    sac-aventure-40l-sac-a-dos-trek-randonnee.jpg
  7. Lire l'article
  8. 6 Août 2015
    Quel sac à dos pour marcher sur Compostelle ?
    C'est le 2ème souci du marcheur (mon blog de juillet abordait l'aspect chaussures).

    N'y-a-t-il qu'une seule réponse ?
    Il n'y aurait qu'une réponse sil suffisait de dire :

    "Le poids de ton sac, c'est le poids de tes peurs…"
    Relisez plusieurs fois la phrase ci-dessus jusqu'à ce qu'elle vous parle vraiment…

    Vous avez bien relu… Ainsi donc, peur d'avoir faim, d'avoir soif, d'avoir froid, d'être mouillé, de vous perdre sur le chemin, d'avoir des douleurs…En fait quand vous débutez vous avez sûrement peur d'un peu tout, donc vous prenez de tout et par conséquent vous vous surchargez.

    1.Premier principe à oublier :
    >>>>>>>le trop fameux : "le poids du sac ne doit pas dépasser 10% de son poids corporel".

    - On porte ce qu'on supporte et longtemps… Si vous partez pour une semaine, le matériel est bien sûr plus léger que pour 30 ou 60 jours. On n'est donc pas dans l'arithmétique théorique, mais dans la logique : mon sac à dos se révèle être un agréable "colocataire", avec lequel je chemine avec plaisir et aisance.

    -Savez-vous que certaines femmes pèsent 45-50 kilos, vous les imaginez, embarquées avec 4-5kg pour marcher un mois ?

    -Préférez plutôt un sac léger (à vide), anatomique mais solide et pratique.

    2. Le sac à dos est votre compagnon de route…
    iI est parfois trop lourd, souvent mal équilibré, les bretelles vous scient les épaules, les accès à tel ou tel objet ou poche sont mal aisés…Testez-le en magasin, chargez-le un peu, faites les bons réglages…certains portent haut, d'autres très bas, certains le décollent complètement du dos…Essayez tout ça… Vous verrez "ça change le Chemin" !

    3. Le prix d'achat du sac est un critère secondaire
    Veillez cependant à ce qu'il comporte des poches accessibles, qu'il soit imperméable (muni d'un "sur-sac" waterproof éventuellement) et agréable au portage, on ne le dira jamais assez.


    4.Comment charger son sac à dos ?
    1. Répartissez les charges. Equilibrez-les à gauche et à droite, votre démarche y trouvera son compte.

    2. Essayez de disposer les objets dans le milieu et le plus proche de votre colonne vertébrale (c'est une affaire de centre de gravité). On peut également tasser ces "poids lourds" vers le fond .

    3. Réfléchissez le matin à ce dont vous aurez besoin la journée. Si la pluie s'annonce, veillez à ce que votre pèlerine soit facilement accessible. On charge pour ne pas avoir à tout démonter chaque fois qu'on doit avoir recours à un objet quelconque.

    4. Dans le dessous du sac, la deuxième paire de chaussures ou le sac de couchage pour amortir les chocs lors du dépôt du sac.

    5. Ne pas trop suspendre des objets au sac, cela bouge souvent et peut vous déséquilibrer à votre tour... Exception : personnellement j'aime bien accrocher un porte-gourde avec une boisson à ma bretelle gauche (l'accès est facile de la main droite…)

    Au risque de déplaire : je ne suis pas fan des ces poches H2O (style Camelbak), surtout à cause du risque du bouillon de culture qui peut se développer en milieu fermé, il faudrait désinfecter à chaque remplissage… rien ne vaut la bonne vieille et super légère bouteille de plastique-pet qu'on lave et remplit à l'infini …

    5. Quel est le volume idéal d'un sac à dos ?
    Encore une fois, cela dépend de la distance à parcourir. Mais un volume de 40-45 l est largement suffisant pour accomplir plus de 1000km. Cela répartit facilement les 10 kg de portage pour un homme, 8kg pour une femme.

    Conseil d'expert :

    Le sac Aventure 40l de Randonnée Treklight ou le Rando Light Hiking 50L de chez VERTICAL

    sac-aventure-40l-sac-a-dos-trek-randonnee.jpg


    J'aborderai lors de mon prochain blog: le contenu du sac
    A disposition pour vos questions

    Jeanluc Virgilio
    Capture d’écran 2015-08-06 à 14.51.11.png
    Christelle P. (FRA 031) aime votre message.
  9. Lire l'article
  10. Lire l'article
  11. 19 Juin 2015
    S'il est un chemin mythique qui caresse l'esprit et fait rêver de tous les espaces, c'est bien "Le Chemin de St Jacques de Compostelle". …

    [​IMG]

    Nous disons "Le Chemin de St Jacques de Compostelle", mais, on l’aura compris, il existe autant de chemins que de pèlerins, puisque chacun part de chez soi et rejoint une des voies empruntées par les générations précédentes.


    Les quatre principales « routes » françaises

    [​IMG]

    Au XIIème siècle, Aimery Picaud, chanoine de l'abbaye de Partenay rédigea le premier guide du pèlerin de Compostelle décrivant les quatre principales "routes" : il inventait le premier topo-guide de l'histoire !

    Pour commencer, car il faut bien commencer en empruntant un chemin, nous nous attacherons aux quatre principales routes exposées par Aimery Picaud.

    - La Via Turonensis
    - La Via Lemovicensis
    - La Via Podiensis
    - la Via Tolosana

    La Via Turonensis ou voie de Tours : c’est des quatre ci-dessus, le chemin le plus au Nord de la France, elle part de Paris (de la Tour de St Jacques) et traverse Orléans ou Chartres, Tours, Poitiers, Bordeaux.

    Au pays basque, près d’Ostabat. Elle rencontre la Via Lemovicensis et la Via Podiensis au niveau du Carrefour de Gibraltar.

    La Via Lemovicensisou voie limousine ou de Limoges ou de Vézelay : son lieu de départ est à Vezelay, à l’abbaye de la Madeleine. Elle passe par Limoges, Périgueux, avant d’arriver à Ostabat où elle fusionne avec la Via Turonensis puis avec la voie Podiensis.

    La Via Podiensis, ou chemin du Puy, relie le Puy-en-Velay à St Jean Pied de Port, en passant par Nasbinals, Conques, Cahors, Lectoure et Aire sur Adour. L'itinéraire aura ainsi traversé la Margeride, l'Aubrac, et les campagnes du Sud-Ouest avant d'atteindre les Pyrénées. Actuellement, c’est l’itinéraire le plus fréquenté.

    Nous avons vu que les trois chemins ci-dessus se sont rejoints et forment dès lors le Camino Navarro, célèbre pour le passage du Col de Roncevaux. Il retrouveront un peu plus loin la quatrième voie La Via Tolosana décrite par Aimery Picaud

    La Via Tolosana ou Voie Toulousaine ou de Toulouse ou encore Chemin d’Arles. C’est le tracé le plus au Sud des quatre, et elle commence à Arles, passe par Toulouse (d’où son nom le plus usité…). Elle franchit les Pyrénées et la frontière au Col du Somport.

    Côté espagnol, le chemin continue sous le nom de Camino aragones jusqu'à Puente la Reina.


    Les « routes » espagnoles

    A Puente la Reina, les quatre Chemins se rejoignent pour former le Camino Francés jusqu’au tombeau de St Jacques à St Jacques de Compostelle en Galice.

    Depuis 1993, le Camino Francés est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco pour « un paysage culturel linéaire continu qui va des cols des Pyrénées à la ville de Saint-Jacques-de-Compostelle. ». Cela concerne 166 villes ou villages et plus de 1800 édifices, et une bande linéaire de trente mètres de part et d’autre du chemin.

    A noter que le Camino Francés ou « Chemin des Francs » est aujourd'hui l'itinéraire le plus fréquenté en Espagne. Il était également appelé « Ruta Interior », par opposition à la « Ruta de la Costa » ou « Camino del Norte » : itinéraire du nord par les villes de la côte atlantique.

    Aimery Picaud ne mentionne pas le Camino del Norte

    Le Camino del Norte ou Ruta de la Costa est un chemin côtier qui part d’Irun à la frontière franco-espagnole et longe la côte. Ce serait la voie que prenaient les pèlerins venant de Bretagne et empruntant la voie de Soulac (longeant le littoral aquitain).

    Arrivés à Irun, ils pouvaient soit rejoindre le Camino Francés à Burgos ou continuer à longer la mer Cantabrique. Ce Cami del Norte reliait les villes côtières du Nord de l’Espagne d’où son nom.

    Le Camino del Norte proprement dit, ou Camino de la Costa va de Irun à Santiago par San Sebastian, Bilbao, Santander, Gijon, Ribadeo. On parle parfois aussi de Camino Primitivo pour la portion qui va de Oviedo à Santiago par Lugo.


    Les autres « routes »

    De par notre emplacement géographique, nous nous intéressons particulièrement aux voies en amont (au Nord Est) du Puy.

    Avant le Puy, à partir de Genève, existe la Via Gebennensis ou Voie de Genève, qui regroupe les pèlerins suisses et allemands et aboutit donc à la Via Podiensis. Cet itinéraire a été retrouvé dans les années 1980 en reconstituant le tracé de l’ancien itinéraire, comme l’attestent les nombreux « hôpitaux » qui le jalonnent et qui marquent ainsi de manière incontestable le passage des pèlerins d'antan.

    On notera, que de Genève et jusqu’à Pampelune, La Via Gebennensis puis la Via Podiensis sont balisées GR 65 (sentier de grande randonnée).

    Et plus en amont encore, se trouve la Via Jacobi qui relie le Lac de Constance à Genève.

    Nous pouvons également citer le chemin Portugais ou Via Lusitana. Il relie Lisbonne et Porto à Santiago. L'itinéraire suit largement une ancienne voie romaine (Via XVI) reliant Lisbonne à Porto. Le Chemin du Portugal offre à la fois le calme et un itinéraire balisé, il est très peu fréquenté. On parcourt des paysages de collines, au milieu des chênes et des eucalyptus, dans un climat méditerranéen légèrement tempéré par la proximité de l'Atlantique.



    Marianne BOUVET et Lionel FOUQUE - www.pedibus.org - Agence de voyages randonnée pédestre

    [​IMG]
    TESTE ET CONSEILLE PAR LES ACCOMPAGNATEURS DE PEDIBUS :

    Et partez léger sur les chemins, avec le
    Sac Aventure 40L:

    [​IMG]

    Ce sac à dos robuste est un succès auprès des randonneurs qui recherchent un grand volume sans l'inconvénient du poids.

    Idéal pour la randonnée légère et les raids multisports, ce sac à dos recevra le matériel indispensable à des voyages de plusieurs jours comme pour les chemins de Compostelle
    Clément - Vertical aime votre message.
  12. Lire l'article
  13. 16 Juin 2015
    [​IMG]


    Une hystérie bénéfique

    Si l'on parcourt les sentiers et les routes du Chemin vers Santiago pour des raisons religieuses, une fois devrait suffire. On a fait pénitence, on s'est fait pardonner ses fautes, on a imploré le saint pour qu'il nous exauce, et basta ! Normalement.

    Normalement, parce qu'il y a un phénomène étrange qui touche les pèlerins de Compostelle : nombreux sont ceux qui, frénétiquement, ne se satisfont pas de l'avoir parcouru une fois alors que ce ne sont pas les autres parcours pédestres de toute beauté qui manquent. Les récidivistes sont foison, c'est 5, 6, 7 fois que les pèlerins prennent plaisir à le parcourir ! Et ils ne s'en lassent pas !


    A ces récidives on peut avancer plusieurs raisons :


    La bienveillance

    "Faire Compostelle" c'est cheminer dans un esprit plutôt pacifique, plutôt généreux,plutôt charitable. En un mot, l'effort et le choix de ce chemin impliquent que les participants à cette itinérance s'engagent plus ou moins à une certaine bienveillance. Il n'est pas rare que vous vous trouviez côte à côte avec une personne qui va vous écouter et cherchera d'une manière ou d'une autre à vous aider... Avouez que de nos jours ce n'est pas moins appréciable qu'au temps jadis...


    La marche addictive

    Après les premiers jours d'entraînement, la marche ne tarde pas à apporter ses bienfaits : ivresse de l'élan, insensibilité à la fatigue, griserie des kilomètres parcourus. Il se crée un rapport affectif, non seulement avec les autres pèlerins, mais avec le chemin lui-même. Et on impute ces bienfaits à ce chemin "parce que c'est Compostelle" et "non parce que c'est un chemin". De retour à la vie "ordinaire", les effets s'évanouissent rapidement, d'où l'envie, le besoin de repartir..


    La puissance de la symbolique

    Saint Jacques de Compostelle est à l'ouest de l'Europe, tout au bout de la terre, là vers où le soleil mène sa course, inlassablement, chaque jour. Au cours de la journée l'ombre du pèlerin cesse de le précéder pour passer derrière lui. Depuis Galilée ("Eppur si muove !” aurait-il dit), on sait que la terre tourne d'Ouest en Est, mais la sensation est inverse. L'astre qui domine notre système planétaire simule une course d'Est en Ouest. En marchant vers la côte de la Galice, sur ces traces que l'on dit aussi anciennes que la présence de l'homme en ces lieux, le pèlerin retrouvant sa place sur terre, participe au mouvement général, il se sent intégré à la rotation cosmique.


    Le mystère de l'appel du chemin

    Que l'on parte la première fois ou la troisième fois, l'appel du chemin, cette attirance aussi mystérieuse qu'inexplicable. Et elle a la même nature. On croit prendre le chemin, et c'est lui qui vous prend.


    La laïcité

    Bien peu des pèlerins sont profondément religieux ou pratiquants. Il est donc peu question de demander indulgences ou guérisons, (quoique). Alors qu'on ait quelque chose à demander ou rien, pourquoi pas deux fois, trois fois ou plus ?


    On reviendra peut-être à nouveau sur cette question des récidivistes. Pour l'instant, je ne vais pas avoir le temps d'aller plus loin, il faut que je prépare mon sac.


    Oui, je prépare mon sac, et il faudra que je vous donne de mes nouvelles, car dans deux jours je repars !

    Et ce sera sur la Voie de Paris, un des plus beaux parcours de Compostelle en France...


    Jefferson Joziacan

    (Vous trouverez beaucoup d'autres articles moins longs mais illustrés sur http://chemincompostelle.over-blog.com/)
  14. Lire l'article
  15. 11 Juin 2015
    Le pèlerin de Compostelle est souvent représenté avec plusieurs attributs caractéristiques : la pèlerine, le chapeau, le bourdon, la coquille, la besace, la calebasse…

    Nous nous intéressons à deux d’entre eux le bourdon et la coquille…

    Le bourdon

    Saint-Jacques est toujours représenté avec un grand bâton à ses côtés. Pour cette raison, le bourdon ou bâton de pèlerin devint le principal attribut des pèlerins sur le chemin de Compostelle Au Moyen-Age, le bourdon était ainsi l’unique compagnon de route du pèlerin. Ce bourdon était une aide pour la marche, mais il servait aussi d’arme de défense contre les brigands du chemin et les animaux sauvages. Les pèlerins faisaient bénir leur bourdon par le prêtre de leur paroisse avant de prendre chemin. Ainsi béni, il acquérait une autre dimension en devenant une arme contre les pièges du démon.

    [​IMG]

    Saint Jacques et son bourdon

    Le pèlerin se faisait toujours enterrer en tenue de pèlerinage et avec son bâton.

    Bénédiction, tirée du Codex Calixtinus, spécialement composée pour les pèlerins de Compostelle :
    « Reçois cette besace, insigne de ton pèlerinage, afin que tu mérites de parvenir à la maison de Saint Jacques où tu veux te rendre… Reçois ce bourdon, réconfort contre la fatigue de la marche dans la voie de ton pèlerinage, afin que tu puisses parvenir en toute tranquillité au sanctuaire de Saint Jacques… »


    [​IMG]
    Pèlerin par J.Bosch vers 1500

    La coquille Saint Jacques

    Comment la coquille Saint Jacques est-elle devenue l’emblème des pèlerins ?

    On pourra tout d’abord faire référence à une pratique en usage depuis l’Antiquité, où on portait des coquillages pour se préserver du mauvais sort et des maladies. Ce caractère protecteur était en référence au mythe d’Aphrodite symbole de pureté naissant d’une coquille, ou portant une coquille. La coquille (hermaphrodite) représentait la virginité, la beauté et l’amour.

    Au début, tout naturellement, les pèlerins se contentèrent de ramasser quelques coquillages qu’ils trouvaient en abondance sur les plages des côtes de Galice. Ils les ramenaient chez eux comme preuve de leur périple et en raison de leur pouvoir protecteur.

    [​IMG]

    Peu à peu, dans l’iconographie chrétienne de Saint Jacques, la coquille est apparue et a pris par extension le nom de coquille Saint Jacques. Elle deviendra ainsi tout naturellement l’emblème des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle. Elle sera cousue sur le chapeau, sur le sac ou sur le manteau et accrochée au bâton.

    Marianne BOUVET et Lionel FOUQUE - www.pedibus.org - Agence de voyages randonnée pédestre

    [​IMG]

    TESTE ET CONSEILLE PAR LES ACCOMPAGNATEURS DE PEDIBUS
    :

    Et partez léger sur les chemins, avec le Sac Aventure 40L:

    [​IMG]

    Ce sac à dos robuste est un succès auprès des randonneurs qui recherchent un grand volume sans l'inconvénient du poids.

    Idéal pour la randonnée légère et les raids multisports, ce sac à dos recevra le matériel indispensable à des voyages de plusieurs jours comme pour les chemins de Compostelle
  16. Lire l'article
  17. 22 Mai 2015
    Pour le chemin du Puy à Saint -Jean-Pied de-Port, un "sac à viande" suffit puisqu'il y a des couvertures partout si on loge en gîte.
    Pour l'Espagne, c'est presque partout le cas, aussi, sauf dans certains gîtes, gouvernementaux surtout..
    C'est pour cette raison que j'ai préféré emporter à chaque fois un duvet léger; mais je n'ai pas encore trouvé quelque chose, fait pour l'intérieur, suffisamment léger, qui n'a pas besoin de protéger d'une température très basse...
    IMG_3098.JPG
    Image du haut: Nouveau Gîte de Roncevaux; quand il est plein, on a droit au dortoir ancestral que l'on voit dans le film "The Way", et quand on est moins chanceux en période d'affluence,... on atterrit dans des conteneurs!...( où la bonne fatigue fait qu'on y dort quand même, mais bon!...)
    Image du bas: Fronton de pelote à Najera, dépannage. Cela nous a permis d'assister à un entraînement! IMG_3437.JPG
    publié par Marion S.
  18. Lire l'article
  19. 22 Mai 2015
    Quelle grande décision! Partir plusieurs semaines ou plusieurs mois ne se fait pas sans questionnement. Qui s'occupera de la maison, du chien ou du chat? Les questions fusent et les réponses viennent facilement à ceux qui veulent vraiment partir.
    Cependant, une des questions parmi les plus difficiles est quoi apporter pour rendre ce voyage des plus agréables?

    J'ai voyagé l'an dernier pendant deux mois sur les chemins de Compostelle, entre Brest en Bretagne et Muxia en Espagne avec un sac qui pesait 18 livres(8 kg) sans ma réserve d'eau. J'ai dressé pour vous une liste de ce que je considère comme essentiel, bien sûr en relation avec ma propre expérience de voyage.

    Un sac à dos d'environ 35 litres,
    un sac ventral qui s'ajuste sur le sac (J'avais le pak avant ultra de Raidlight),
    une poche à eau,
    une bouteille,
    un poncho contre la pluie,
    des souliers de marche, de préférence à des bottes de randonnée,
    des sandales pour la détente,
    pour les femmes, une robe qui servira aussi de pyjama,
    deux paires de sous-vêtements,
    un soutien-gorge confortable,
    deux paires de bas de randonnée,
    un chapeau,
    une paire de gants,
    un foulard en coton,
    un t-shirt respirant,
    un gilet à manches longues respirant,
    une jupe de laine Mérinos ou un short,
    un cami de laine Mérinos,
    un pantalon long respirant,
    un pantalon déferlant,
    un polar,
    une serviette en microfibre pour la douche,
    un liner en soie pour dormir,
    un appareil photo, un téléphone en cas d'urgence (Je n'en avais pas...),
    un crayon,
    un très petit carnet de note,
    un appareil pour connexion Wi FI avec recharge portable et sac de plastique étanche,
    un petit sac de coton pour les emplettes ou les sorties du soir,
    des produits de soin personnel petit format,
    des médicaments anti-diarrhéique et antidouleur (type Tylenol) ou selon vos besoins,
    un couteau suisse avec ciseau,
    des bandes de protection Omnifix,
    de la crème anti-frottement,
    quelques noix ou autres en cas,
    un podomètre,
    des bâtons de marche,
    des cartes jetables du chemin,
    un passeport, si besoin,
    des photocopies des documents importants,
    une carte bancaire et une carte de crédit.
    (ceci n'est pas publié par moi, Marion...)
  20. Lire l'article
  21. 20 Mai 2015
    Bonjour!
    Je vais essayer de partager ma petite expérience de 2 mois, pour l'instant, en espérant qu'elle pourra être de quelque utilité et qu'elle décidera les plus "frileux" ou indécis!
    TRAJETS
    J'ai parcouru la Voie Podiensis (du Puy-en-Velay à Saint-Jean -Pied-de-Port) en 30 jours de septembre 2013 et le Camino Frances (de St-Jean-pied-de-Port à Santiago) en 35 jours à partir du 1er septembre 2014.

    MOTIVATION
    La décision a été facile à prendre: en prenant ma retraite sans aucune préparation mentale, je ne souhaitais pas rester, au moment de la rentrée pour les autres, dans l'environnement quotidien et me retrouver statique et désœuvrée, et je voulais me faire plaisir!
    J'avais envie d'un voyage long, qui me permettrait de rencontrer des gens de tous horizons, ou de ne rencontrer personne si éventuellement la solitude me convenait...Pour cela , je préférais partir seule, pour être parfaitement disponible. Ce qui me permettait aussi de me fabriquer mon propre cadre: dates de départ et de retour fixées, contraintes que je me suis données pour ne pas laisser mon conjoint trop longtemps, appréciant déjà beaucoup la liberté qui m'est laissée.
    Voyager à pied, c'est aussi poser sa montre, oublier tout le stress que causent des horaires d'avion, de train, des réservations, des rendez-vous...
    Ma motivation était aussi un peu d'ordre spirituel: tester ma résistance au détachement matériel, vérifier si je savais être indépendante et autonome, si j'étais capable de nouer de nouvelles amitiés, et avec quel genre de personnes, me laisser éventuellement happer par les appels de la foi dans un contexte authentique et un environnement propice...Quant à mes capacités physiques, ma santé jusque là est plutôt solide, mon travail me maintenait quotidiennement en mouvement permanent, mais ma pratique régulière se limite à de la marche en ville, que ce soit pour le trajet domicile/travail et le reste, j'ai la chance d'être dans un environnement où il fait bon se déplacer à ,pied ou à vélo! J'avais aussi envie de bouger mon corps en pensant à lui, pour permettre à mes jambes de faire du matin au soir ce pour quoi 'elles étaient faites!

    ENTRAINEMENT
    J'avais bien lu qu'il était raisonnable de s'entraîner en portant un sac à dos du poids prévu, mais ce n'est pas mon style de porter des cailloux pour le plaisir! Alors j'ai fait comme beaucoup: j'ai rempli mon sac autant qu'il pouvait en contenir (60 litres...) et après 2 jours de marche je suis allée à la poste renvoyer à la maison ce qui n'était pas indispensable, soit le kilo et demi qui faisait la différence! il me restait donc 10 kilos sur le dos, et cette fois, le moindre objet que j'aurais dû enlever engendrerait trop de frustration! Alors, ça a été comme ça! Il est évident que pour un premier voyage, on ne peut pas tout acheter en qualité ultra light, mais à chaque retour, on sait ce qui sera à changer, et en priorité pour une question de poids.
    Avec Internet, il est facile de glaner tous les renseignements qui peuvent rassurer; les guides ne manquent pas mais tous ne sont pas utiles à emporter: les adresses de gîtes sont indispensables mais les guides touristiques sont avantageusement remplacés par le savoir des Hospitaliers, des habitants des lieux; n'oubliez pas qu' à pied, on a le temps de voir avec ses yeux, de sentir, d'entendre et de parler, et ça, c'est tout nouveau!

    PREPARATION DU SAC
    Cela dépend de la saison et des exigences de chacun mais les guides décrivent assez bien le nécessaire; que l'on parte une semaine ou 2 mois, les besoins sont les mêmes puisqu'on peut trouver régulièrement, pharmacies, ravitaillement; pour l'équipement, le choix est plus limité, et on se retrouve en hébergement au centre des bourgs (forcément jamais loin d'une église mais loin des centres commerciaux, et c'est tant mieux!)

    RESERVATION DES GITES
    Je n'ai réservé que pour le Puy en Velay puisqu'il s'y rend aussi de nombreux touristes; ensuite , la seule réservation que j'avais faite était à une étape trop courte; j'avais déjà mis mes pas à côté de joyeux drilles et je n'étais pas fatiguée; j'ai annulé la réservation et, les suivantes , en France, se faisaient de la veille pour le lendemain, et bien souvent, par l'hospitalier lui-même!

    Voilà pour l'avant...! publié par Marion S.
  22. Lire l'article
  23. 4 Mai 2015
    [​IMG]
    A l’heure où beaucoup d’entre nous parcourent le Chemin pour se rendre à Saint Jacques de Compostelle, il nous a semblé intéressant de présenter Saint Jacques.

    QUI ETAIT ST JACQUES ?

    Histoire ou Légende ? L’Evangile nous dit que Saint Jacques était un des douze apôtres du Christ.

    [​IMG]
    La Cène de Léonard de Vinci

    Dans la Cène de Léonard de Vinci :nous pouvons identifier chacun des personnages et retrouver St Jacques de Compostelle (Jacques le Majeur).
    De gauche à droite, Barthélemy, Jacques le Mineur, André, Judas, Pierre, Jean, Jésus, Thomas, Jacques le Majeur, Philippe, Matthieu, Thaddée et Simon.

    C’était le fils de Zébédée et de Marie Salomé. Il était frère de Saint Jean et apparenté au Christ par sa Mère. Hérode le fit périr par le glaive. L’Eglise le désigne sous le nom de Saint Jacques le Majeur pour le distinguer de l’autre apôtre Jacques, dit le Mineur, qui fut chef de l’église de Jérusalem après la mort du Christ.
    La légende nous dit qu’après la Pentecôte, Saint Jacques alla évangéliser l’Espagne. Il débarqua en Andalousie sur la côte méditerranéenne et de là il se rendit en Galice située à l’extrémité Nord-Ouest de la péninsule Ibérique. Après quelques années d’apostolat, il revint à Jérusalem où il fut décapité. Deux de ses disciples, Théodore et Athanase, mirent son corps dans une barque et prirent la mer. La barque, poussée par le vent et les eaux, vint s’échouer au fond d’un estuaire de Galice où devait naître par la suite la ville d’Iria Flavia qui porte de nos jours le nom d’El Padron.

    Ses deux disciples enterrèrent le corps de l’apôtre à l’intérieur des terres, au champ des étoiles, « campus stellae ». En cet endroit, des miracles se produisent. Une basilique est construite à Santiago de Compostela. Saint Jacques apparaît en rêve à l’empereur Charlemagne. Il lui ordonne de reconquérir les terres prises par les musulmans. De nombreux récits de ces hauts faits de chevalerie, dont l’épopée de Roland à Roncevaux, ne manquent pas pour accompagner ceux de Jacques, lui-même apparaissant sur un cheval blanc lors de la bataille de Clavijo contre les Sarrasins. Il sera surnommé le « Matamoros », le tueur de Maures.

    Ce n’est qu’au début du Xème siècle qu’un ermite nommé Pélage aura des visions. Il alertera Théodomir, l’évêque d’Iria Flavia. Ils découvriront trois tombeaux qu’ils identifieront comme étant ceux de Saint Jacques et de ses deux disciples. Sur les lieux de la découverte, les rois de Galice feront construire d’abord une église rustique, puis une deuxième plus luxueuse qui attireront les premiers Pèlerins. La deuxième église élevée au rang de cathédrale sera prise et détruite par les Maures. A sa place, sera construite la cathédrale romane que l’on admire encore de nos jours. Saint Jacques deviendra le patron de l’Espagne et le symbole de la reconquête sur l’Islam. Au XVIIIème siècle, par crainte des incursions anglaises, les tombes de Saint Jacques et de ses deux disciples seront murées dans la crypte de la cathédrale et on en perdra la trace. Il faudra attendre le XIXème siècle pour remettre à jour les trois tombeaux.

    Le pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle est un des trois grands pèlerinages de la Chrétienté avec ceux de Rome et de Jérusalem. Il a connu son apogée au XIIème siècle. Sous l’impulsion des Papes, de l’ordre de Cluny, des royaumes catholiques du nord de l’Espagne et de divers ordres hospitaliers, il est alors un formidable moyen de communication. Dans l’Europe médiévale, il draine, des hommes, des idées, des cultures, des techniques. Par la suite, la Guerre de 100 ans entre la France et l’Angleterre, la Réforme, l’émergence des monarchies absolues, la Révolution Française ont progressivement réduit son importance. Cependant, en ce début du XXIème siècle, on constate un renouveau du Pèlerinage à Saint Jacques et le chemin en Espagne a été déclaré par le Conseil de l’Europe " Premier Itinéraire Culturel Européen " et est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO.

    Les chemins de Compostelle ont toujours été un chemin semé d'embuches! Si les croisades ne sont plus d'actualité la pluie elle l'est toujours! La cape de pluie Respire est l'allié du marcheur des chemins de Compostelle des temps modernes!


    Marianne BOUVET et Lionel FOUQUE - www.pedibus.org - Agence de voyages randonnée pédestre


    [​IMG]
  24. Lire l'article
  25. 29 Avril 2015
    Pourquoi ai-je décidé de faire St Jacques de Compostelle ?

    Bonne question.. que je me pose tous les jours… besoin d'un break, hors de la routine … défi sportif et mental… envie de prendre le temps...de découvrir la France … un peu tout ça. Disons que c'est quelque chose que je porte en moi depuis quelques années et qui est "monté" petit à petit.

    Donc, je pars de chez moi le 1er mai pour faire la moitié de la voie de Tours. De la banlieue de Melun à Biscarosse, dans les landes, ville symbolique de mon enfance.

    1er conseil : pour préparer l'aventure, n'hésitez pas à adhérer à une association. Cela vous permettra de bénéficier de conseils précieux pour la préparation et de vous entrainer en groupe. Pour moi, ce fut les pèlerins de St jacques de Compostelle, à Ponthierry.

    2e conseil : vous entrainer. Progressivement, mais régulièrement. Si vous êtes capable de marcher 25 kilomètres 3 jours d'affilée, c'est que le niveau nécessaire au départ est atteint. Après, à chacun son corps et son chemin...

    3e conseil : bien vous équiper. Au delà des chaussures indispensables ( ne pas lésiner sur la qualité), le reste du matériel est très important. Car marcher 700 ou 1500 kilomètres nécessite du confort , de la légèreté et beaucoup de détails pratiques qui font la différence.

    C'est là que Vertical Treklight apparait.

    J'ai découvert la marque au salon de la rando, après avoir fureté longtemps dans les enseignes de sport parisiennes. J'ai trouvé l'idée du pack avant géniale.
    pack-avant-equilibre.jpg
    J'ai acheté le sac à dos aussi, pour sa légèreté. 750 grammes, soit 1 kg de moins que celui que j'avais, pour la même contenance. Un kilo, sur 8-9, cela a son importance...
    sac-aventure-40l-sac-a-dos-trek-randonnee.jpg
    J'ai enfin acheté les pantalons et chemises à manches longues. Pour leur légèreté, leur qualité respirante...et la facilité de séchage !
    La lessive, autre calvaire quotidien du pèlerin…

    Voila pourquoi mon article sur ce blog .
    Au fur et à mesure de mon Chemin, je ferai part de ce que je vis. Vous retrouverez mes aventures sur le blog.
    Et aussi de retours sur le matériel ainsi que sur les aspects pratiques de la vie du pèlerin. Afin que les marcheurs ou futurs marcheurs puissent bénéficier de mes quelques avis… Combien de temps perd-on à chercher les bonnes solutions et matériels !

    Ultréïa !

    Arnaud-Alain, membre de la Communauté Vertical
  26. Lire l'article
  27. 28 Avril 2015
    S’il est un chemin mythique qui caresse l’esprit et fait rêver de tous les espaces, c’est bien "Le Chemin de St Jacques de Compostelle".

    Le luxe ultime au XXIème siècle est de s’accorder cette liberté de partir et de participer à cette grande aventure humaine, vieille déjà de plus de 1000 ans ! Partir un matin à pied, en fermant juste sa porte pour une randonnée au long cours, comme le faisaient les pèlerins du Moyen-Age.

    Certains sont poussés par la foi, la passion de l’histoire, de l’architecture, ou le besoin de se ressourcer, d’autres tout simplement pour effectuer un long voyage sans prendre un avion ou pour une pause dans une vie urbaine agitée. Aujourd’hui, beaucoup partent ou re-partent sur le « Chemin », classé Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco.

    En chemin, les paysages d’une infinie diversité se succèdent, tour à tour monotones, bucoliques, austères, ou grandioses. Peu à peu, l’esprit s’imprègne de ce kaléidoscope couleurs de vignes, de terres labourées, de champs de blé ou d’oliviers, de pierre patinée, puis en s’approchant de Santiago, de nuances de verts et d’ocre et du bleu insondable de l’endroit ou finit la terre : le Finisterre. La magie du « Chemin » opère.

    [​IMG]

    La marche se déroulera tantôt solitaire, tantôt dans la rencontre, dans la victoire sur la fatigue du corps pour atteindre une cathédrale immense ou un minuscule oratoire, dans les retrouvailles du soir à l’hôtel ou à l’hospice d’un ami rencontré quelques jours auparavant… Peu à peu, un sentiment d’appartenance à une étrange famille apparaît : la famille éclectique et unique de ceux qui ont fait le « Chemin ».

    On l’aura compris, tous ne partent pas pour la même raison sur le « Chemin » :

    - Motivation d’ordre religieux :
    Le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle est un pèlerinage catholique, dont le but géographique est le tombeau de l’apôtre Saint Jacques, Jacques le Majeur, situé dans la crypte de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle en Galice (Espagne). Le pèlerinage de Compostelle compte parmi les trois plus importants pèlerinages de la Chrétienté après Jérusalem et Rome.

    [​IMG]

    - Motivation d’ordre spirituel :
    Les chemins de Saint-Jacques constituent autant une rencontre avec les autres qu’avec soi-même. Le fait de se mettre en route vous ouvre à l’autre, parfois au tout autre et vous permet de vivre un chemin « intérieur ».

    - Motivation d’ordre mystique :
    Entre irrationalité et réalité, croyances et rites médiévaux sur fond de catharisme, de pratiques templières et de puissances occultes, chacun y trouve sa place.

    - Motivation d’ordre historique :
    Les chemins sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco. On assiste à un regain d’intérêt pour la période médiévale : Chrétienté et guerres de religion, histoire du catharisme et de l’ordre mythique des Templiers. L’apogée du pèlerinage a eu lieu au Moyen Age. On a compté environ 500 000 pèlerins par an entre le Xème et le XIIème siècle et parfois jusqu’à un million. C’est pourquoi, le chemin est très riche en traces du Moyen-Age.

    [​IMG]

    - Motivation d’ordre sportive :
    Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle proposent également aux sportifs un terrain idéal de parcours, celui-ci étant parfaitement balisé. La pratique de la marche est largement majoritaire mais depuis plusieurs années d’autres façons de parcourir le chemin sont apparues et font des émules : cyclotourisme, VTT, roller, cheval, trail,…


    Avec qui et comment parcourt-on le « Chemin » ?

    S’il est vrai que nombre de marcheurs empruntent le « Chemin » d’une seule traite depuis leur domicile, les chemins de Saint-Jacques de Compostelle permettent à chacun une façon "différente" de vivre ses vacances. Ainsi, beaucoup choisissent de parcourir un ou plusieurs tronçons plusieurs années consécutives. La variété de l’itinéraire propose des randonnées à chaque fois différentes en ayant un fil conducteur : le « Chemin ».

    [​IMG]

    On s’aperçoit que les groupes sont composés de façon très diverse : une seule personne, un couple, une famille, un groupe d’amis, une association, un comité d’entreprise, etc…

    Certains parcourent à pied plus 40 km par jour en autonomie, d’autres limitent leurs étapes à 20 km et dorment en hôtel**.

    Beaucoup organisent eux-mêmes leur séjour, et d’autres s’adressent à des agences de voyages spécialisées sur le Chemin de St Jacques de Compostelle pour un séjour sans souci avec service à la carte comprenant la réservation des hébergements, le transport de bagages et la fourniture d’un dossier complet de randonnée.

    Vous l’avez bien compris, chacun arrive avec ses motivations, ses capacités, son budget, ses envies, ses rêves,… c’est vraiment « A chacun son chemin »

    Marianne BOUVET et Lionel FOUQUE - www.pedibus.org - Agence de voyages randonnée pédestre

    [​IMG]

    TESTE ET CONSEILLE PAR LES ACCOMPAGNATEURS DE PEDIBUS :

    Et partez léger sur les chemins, avec le Sac Aventure 40L:

    sac-aventure-40l-sac-a-dos-trek-randonnee.jpg

    Ce sac à dos robuste est un succès auprès des randonneurs qui recherchent un grand volume sans l'inconvénient du poids.

    Idéal pour la randonnée légère et les raids multisports, ce sac à dos recevra le matériel indispensable à des voyages de plusieurs jours comme pour les chemins de Compostelle
  28. Lire l'article