1. Ce site utilise des "témoins de connexion" (cookies) conformes aux textes de l'Union Européenne. Continuer à naviguer sur nos pages vaut acceptation de notre règlement en la matière. En savoir plus.
Color
Background color
Background image
Border Color
Font Type
Font Size
  1. 17 Janvier 2017
    Sac à dos X-OS Altiquest :


    Une révolution ! Un système de portage breveté rien que ça. Un nouveau venu sur le marché du sac à dos haut de gamme avec.

    « Sac à dos nouvelle génération, intégrant le nouveau X-OS system® ! La charge du sac repose sur la partie de l’os iliaque via une structure carbone en X, ce qui permet une meilleure répartition des forces sur les épaules. Ce système amovible apporte un confort de portage inégalé, et soulage le poids des épaules. »


    Dès le premier contact avec le sac on s’aperçoit tout de suite que le poids a été mis un peu de côté au profit de matériaux renforcés. Il est prêt à affronter des conditions rudes (portage lourd, abrasion).


    Première étape, le réglage du sac. Elle va se décomposer en un réglage de la ceinture par le biais de clip et de scratchs. Un marquage facilite le choix de la taille. Ensuite mise en place des arceaux en carbone. Un logement au niveau des sangles de portage, et plusieurs passants au niveau de la ceinture. C’est l’étape la plus délicate ; vous allez dépenser un peu d’énergie, mais rassurez-vous une fois en place et sur votre dos vous oublierez vite ce léger désagrément.


    Petit tour d’horizon :


    La liste des équipements, poches, qui le compose est longue. Notre Altiquest (version alpine de ce sac) est prêt à aller se frotter à la montagne. Les indispensables sont là ! Rappel de charge (à plusieurs niveaux selon que le sac soit sur un gros volume ou alors en version compacte), sangles de compressions, repose mains, poche sécurité (pelle, sonde, avec pictogramme de communication imprimé), différents portes équipements (piolet, corde, etc). Il conviendra aux amateurs de la montagne comme aux professionnels !

    sac-x-os-altiquest-3810l-avec-barres-en-carbone (1).jpg

    sac-x-os-altiquest-3810l-avec-barres-en-carbone.jpg


    Des accès nombreux au volume du sac ; ouverture haut du sac et une de chaque côté, pas besoin de tout vider pour retrouver une pièce d’équipement. Une poche située sur la ceinture bien utile pour les petits objets que l’on souhaite garder sous la main. Et de l’autre un porte équipement d’escalade. Deux poches zippées sur le haut du sac et pour finir un volume inférieur zippé séparé du volume principal qui peut se convertir en un volume principal supplémentaire (en ouvrant le zip et en dépliant le volume de 5 litres.


    Test de portage :

    Maintenant il ne restait plus qu’à la charger pour aller jouer dehors ! 15 kilos et hop sur les épaules. On desserre toutes les sangles pour que la ceinture soit bien en place sur les hanches, on serre d’abord la ceinture, puis les sangles des bretelles, et enfin on ajuste les sangles de rappel de charge.

    Verdict, dès que la ceinture est serrée le poids qui s’exerçait sur les épaules est très nettement diminué. Petit test en gigotant de tous les côtés pour voir si il y a ballotement du sac (ce qui arrive souvent sur les dos tendus) pas de mauvaise surprise de ce côté-là, la charge reste bien en place, on fait corps avec le sac.

    PICT0417.JPG


    En route. Il y a comme toujours quelques ajustements à faire pour que le sac soit bien à sa place mais le premier constat est vraiment bluffant, pas de sensations « d’écrasement » des épaules. Il est agréable à porter, et les sangles repose-main aux ouvertures très larges offrent un super confort. Le test s’est déroulé sur 3 jours, durant la première vraie vague de froid de la saison, j’étais donc bien couvert. Là encore le résultat est terrible ; le dos reste sec (hormis la ceinture, et une petite zone sur les omoplates) mais avec des températures négatives c’est plus qu’appréciable !


    Conclusion :


    Le pari était osé, mais malgré tout il est réussi ! Vertical rentre dans la cours des marques de renom pour ce qui est des sacs à dos de haute qualité !

    Confort, qualité, polyvalence, ergonomie, sécurité, bref tous les éléments qui vont de pair avec une sortie en montagne réussie.

    PICT0426.JPG
    Stéphane Goossens, ambassadeur Vertical Partageons l’expérience !
    Christelle P. (FRA 031) aime votre message.
  2. Lire l'article
  3. 3 Novembre 2015
    Les sorties hivernales en tout genre vont bientôt pointer le bout de leur nez! Il était donc normal de voir arriver en boutique les produits pour affronter le froid.

    Nouveauté cette année, déjà testée par mes soins le veste Down Jacket, 340 grammes de confort et de chaleur; zoom sur ce produit.


    Comme à son habitude le poids est un critère mis en avant pas Vertical. Là le ratio poids/chaleur est bluffant. Un garnissage de canard (10% plume et 90% duvet) pour 340 grammes on ne se pose pas de question et on met la veste dans le sac juste au cas où.

    Un tissus extérieur déperlant, néanmoins ces produits étant tout de même fragile aux accrocs je suis plus adepte du port de celle-ci sous une autre couche (veste membrane ou alors polaire) d'où mon choix de la prendre en taille M (pour mon 1.80m). Malgré tout je suis capable de la porter sous une première polaire donc pas de panique :) s'il fait vraiment froid.

    Je l'ai testée dès réception sur une activité nocturne où j'allais être statique durant 4 heures. Là encore je suis bluffé. Elle emmagasine très bien la chaleur (avec un système de serrage sur les hanches) et au besoin la capuche est vraiment très couvrante (et remonte bien au niveau du coup, là encore pas d'entrée d'air).

    Les nombreux cloisonnements ont pour effet de ne pas laisser se promener les plumes et duvet où ils veulent dans la veste lui conférant ainsi une protection optimum n'importe où.

    Un produit sobre que l'on pourra porter que se soit en ville ou alors pour une sortie en pleine nature. Le vide est enfin comblé dans la boutique Vertical qui manquait cruellement d'un tel produit.

    Prochain test lors d'un bivouac dans les semaines à venir dans les Ardennes belges! Les photos suivront.

    [​IMG]

    Pièces jointes:

  4. Lire l'article
  5. 6 Octobre 2015
    Après une saison à l'avoir testé dans un environnement pas toujours sympathique pour du tissus il est temps de rendre son verdict!


    Coupe et confort:

    Quand on le voit pas de doute il s'agit bien d'un pantalon typé alpinisme; Cintré sur le bas mais malgré tout modulable et adaptable avec le port de chaussures volumineuses (bas de pantalon pouvant s'élargir par zip).
    Le tissus stretch offre une liberté de mouvements incroyable, tout en offrant une longévité au produit grâce à ses renforts généreux (fessier, et sur une bonne longueur de la jambe); vous n'avez pas peur de vous aventurer dans certains endroits!

    La ceinture intégrée offre un bon réglage au pantalon.


    Matière:

    Comme évoqué plus haut la matière bi stretch associée à la résistance du Cordura offre un produit exceptionnel; le traitement déperlant termine le travail.
    Même surpris par une petite pluie pas de soucis le fissure fera l'affaire et si elle dure plus longtemps et que le tissus devient vraiment mouillé là encore le tissus sèche tellement rapidement que le désagrément sera de courte durée!

    J'ai eu l'occasion de subir une averse orageuse cette été, résultat trempé, mais 25 minutes après alors que mes collègues étaient encore mouillés moi comme si cette pluie n'avait pas eu lieu.


    Résistance:

    Le cordura est vraiment efficace, les ronces étaient mon quotidien cette saison et je ne dois dénombrer que quelques accrocs sur le tissus "classique" et rien du tout sur les renforts. Bonne nouvelle car les utilisateurs de vêtements techniques savent bien que leurs ennemis jurés sont bien les ronces! Là le Fissure remplit vraiment sa fonction.


    Pour terminer n'oublions pas qu'il est fait pour la montagne, donc 100% adapté au port d'un baudrier (double curseur, poches accessibles plus une cargo sur la cuisse).

    Bref, j'étais déjà un adepte du modèle cooltrek de la gamme treklight mais là un cap est passé en terme de résistance.
    Un modèle à découvrir sans attendre!


    [​IMG] [​IMG]
    [​IMG]
  6. Lire l'article
  7. 2 Septembre 2015
    Lorsque l’on commence à parler d’orientation à certaines personnes on sent que ce n’est pas leur point fort.

    Si on veut être certain de les perdre encore plus il suffit de demander quel Nord indique la boussole.... Quoi quel Nord ?


    Petite explication de la déclinaison magnétique.





    C’est une donnée plus qu’importante à prendre en compte lorsque l’on s’oriente à la boussole, ce qui est encore plus vrai dans certains endroits du globe. En France, il est vrai que cette donnée n’a que peu d’incidence (pour le moment) sur notre destination finale.


    De quoi s’agit-il ? Une boussole malgré ce que l’on peut croire ne nous indique pas réellement le Nord, ou plutôt le pôle nord comme nous le pensons tous. La boussole va nous indiquer le nord magnétique. Pourtant ce nord géographie ne coïncide pas avec le nord géographique. Entre en compte le calcul de la déclinaison.


    Le nord géographique est le point de rencontre de tous les méridiens.

    Le nord magnétique lui est le point de convergence du champ magnétique de la Terre.


    Problème, ce nord magnétique se déplace tout le temps, que ce soit de manière journalière ou de manière annuelle d’environ 40 kilomètres. Donc si les cartes étaient élaborées à partir du nord magnétique elles seraient assez vite obsolètes et fausses. Du coup les cartes indiquent le nord géographique et impliquent un calcul.


    La déclinaison magnétique dans tout ça ? Il s’agit d’un angle entre le nord géographique et le nord magnétique. Le calcul de cette déclinaison est indiqué sur les cartes dans la marge. On va nous y donner la valeur du changement annuel, l’année de référence, et aussi si il s’agit d‘une déclinaison Est ou Ouest.


    Exemple : Carte IGN TOP25 Le Hohneck/Gérardmer

    « La déclinaison magnétique correspond au centre de la feuille, au 1er janvier 2012. Elle augmente chaque année de 0,12gr (0°6’). »


    Comme je le disais précédemment en France elle n’a pas beaucoup d’incidence, la valeur étant vraiment faible par contre à Gaspé au Québec, là où j’ai habité 3 années, elle est environ de 18° Ouest.... Là sur une distance d’un kilomètre cela représente une erreur de 300 mètres à l’Ouest du chemin souhaité.


    Une déclinaison Ouest devra être ajoutée, une déclinaison Est devra être soustraite. Certaines boussoles permettent un réglage de cette déclinaison et évitent par conséquent de recommencer les calculs pour chaque azimut.


    Vertical vous propose un accessoire utile en matière d'orientation le porte Topo. Une manière simple de garder sous
    la main carte et boussole.


    [​IMG]
    Christelle P. (FRA 031) aime votre message.
  8. Lire l'article
  9. 20 Août 2015
    Vous pratiquez la randonnée et les activités de plein air ce nom ne vous est peut-être pas inconnu. Pourtant cette maladie se développe de plus en plus en Europe depuis quelques années.


    La maladie de Lyme (ou Borréliose de Lyme) est une maladie infectieuse, dont la bactérie a été repérée chez une quarantaine d’espèces d’animaux sauvages (des mammifères et des oiseaux par exemple). Elle tire son nom de la ville du même nom « Lyme » (Connecticut). Cette bactérie est transmise des animaux vers l’homme par les tiques.

    Les tiques sont des parasites se nourrissants de sang. Elles attendent dans les herbes qu’un hôte passe pour ensuite se diriger vers les zones du corps les plus propices à son repas (des zones où la peau est fine et bien irriguée).

    Elle dispose de deux organes pour cela :

    -l’organe de Haller : pour repérer son hôte

    -les pédipalpes : pour trouver la meilleure zone pour le repas...

    Elle dispose aussi d’une salive anesthésiante, la rendant indétectable pour l’hôte. Après la morsure une sorte de « colle » lui assure un ancrage parfait.


    Les symptômes :


    Si vous avez repéré la tique retirez-là au plus vite. On ne tire pas dessus on la dévisse. Des pinces spéciales existent sur le marché ; l’avantage plutôt qu’une pince à épiler est la fente qui permet d’attraper la jonction entre la tête et le corps sans risquer de couper la tête (et donc de la laisser dans le corps de l’hôte = risques d’infection supplémentaires).


    Bien désinfecter et surveiller la morsure. Noter également la date de celle-ci.

    Le premier symptôme est l’érythème migrant ; une rougeur circulaire qui va grandir au fur et à mesure, le centre deviendra quant à lui plus clair (dans les tons jaunes). Ce symptôme se produit la plupart du temps entre 7 et 14 jours après la morsure (d’où l’importance d’avoir noté la date) mais peut aller jusqu’à 30 jours ! Bien que majoritaire, ce symptôme ne se produit pas chez toutes les personnes contaminées....

    Comme de nombreuses maladies plus elle est décelée et traitée rapidement, mieux ça sera. Dans le premier stade un traitement antibiotique devrait suffire.






    Conseils :




    -porter des vêtements qui couvrent bien le corps

    -utiliser des répulsifs

    -en randonnée vérifier la présence de tiques plusieurs fois par jour



    Personnellement lors de séjours en Ecosse j’ai été mordu de nombreuses fois par des tiques, mais j’avais anticipée ce voyage en me faisant vacciner. Les endroits stratégiques à vérifier sont :

    -au niveau de l’élastique des chaussettes

    -ceinture

    -aisselle

    -aine

    -nombril
    Christelle P. (FRA 031) aime votre message.
  10. Lire l'article
  11. 19 Août 2015
    Voici le teaser de l'expédition des Wildlanders au Groenland, qui nous ramènent des images qui valent le détour, voyez vous-mêmes!



    Retrouvez le projet de the WildLanders sur leur page Facebook!

    11838684_1659901120911918_4955042758999887932_o.jpg

    La veste Santi Summit, élaborée pour les conditions difficiles. Retrouvez-la dans notre boutique!

    santi-summit-veste-imper-respi.jpg
    Christelle P. (FRA 031) aime votre message.
  12. Lire l'article
  13. 21 Juillet 2015
    La saison de la randonnée bat son plein, de nombreux marcheurs se lancent à l'assaut des différents chemins qu'offre notre beau pays, ou d'autres d'ailleurs :p

    Les temps de pauses sont importants lorsque nous randonnons, que ce soit pour consulter la carte, s'hydrater, manger un petit morceau, etc.
    Ils ne faut en aucun cas négliger ces pauses malgré tout certaines d'entres elles peuvent être éviter; surtout s'il l'on considère qu'il faut pour réaliser certaines de ces actions (boire, manger, etc) retirer le sac à dos, rechercher l'objet nécessaire dans les différentes poches du sac, ..... bref une dépense de temps mais aussi d'énergie, car mettre en place sur le dos et retirer un sac à dos volumineux n'est pas une action négligeable, elle peut même être source de traumatismes.

    Pour faire fasse à ce soucis mais également dans l'optique d'une meilleure répartition du poids Raidlight et Vertical ont mis au point le pack avant qui se décline dans une version trail et randonnée.

    La modèle équilibre est accès pour la randonnée:
    • un volume utile de 5L
    • un porte carte pivotant
    • des poches compartimentées sur la face avant
    • un compartiment isotherme (pouvant contenir une bouteille d'1.5L)
    • deux filets latéraux pour gourdes ou petites bouteilles
    Le tout comprimable et adaptable sur tous les sacs de la marque (sauf certains modèles OLMO).

    De cette manière voilà une solution pour transporter sur l'avant du corps un volume intéressant d'équipements que l'on souhaite avoir toujours à portée de main (eau, barres de céréales, téléphones, carte, gps, etc)

    Comme je le précisais plus haut, ce pack offre une meilleure répartition de la charge sur le corps, car rien que quelques litres d'eau (car ce pack est compatible avec la poche à eau front blader d'une capacité d'1.5 litres) en moins dans le dos et celui-ci vous en sera reconnaissant!

    [​IMG] [​IMG]
  14. Lire l'article
  15. 17 Juillet 2015
    Nous sommes fin juin et je me lancer sur le tour du Nevado Ausangate, un sommet culminant à 6384 mètres situé dans le Cordillère Vilcanota. Nous sommes trois et accompagnés de Gabino, notre cuisinier, et Jesús, notre muletier, pour 7 jours de marche à partir de Mallma. Un départ un peu plus à l’Est que celui de la boucle classique, afin d’aller découvrir le secteur de la lagune Sigrenacocha.

    Avec ce départ décalé, nous empruntons un itinéraire peu fréquenté durant les deux premiers jours pour rejoindre le hameau de Pacchanta. Nous sommes seuls et nous avons tout le loisir de profiter pleinement de ses immenses étendues sauvages. Nous avons le panorama rien que pour nous et nous installons notre premier campement au bord de la lagune Sigrenacocha. Le vent souffle et il ne fait pas chaud sous la tente-repas, heureusement Gabino nous a préparé un bon lomo saltado, un plat typique du Pérou, pour nous réchauffer. Le lendemain, le ciel est couvert, alors que nous longeons le Nevado Collpa Ananta qui culmine à 6075 mètres. Dommage, son sommet est dans les nuages, mais nous pouvons tout de même admirer ses glaciers qui se trouvent à son pied. Il ne fait pas chaud lors du passage des deux cols à plus de 4500 mètres… Heureusement, une fois arrivée à Pacchanta, nous pouvons nous réchauffer dans ses bains thermaux, qui offrent une vue magnifique sur l’Ausangate.

    blog_ausangate02.jpg blog_ausangate05.jpg

    Durant les deux jours suivants, nous parcourons une longue distance. Nous rem ontons l’interminable vallée des lagunes Comercocha et Cayacocha pour atteindre le col Jampa, notre premier col au-dessus de la barre symbolique des 5000 mètres. Durant la longue descente, sur son autre versant, Stéphane fatigue et monte sur la mule sellée pour se reposer un peu. Mais il n’y reste guère, pas trop rassuré, il préfère finalement poursuivre à pied, jusqu’au camp de Jampa, envahi par les viscaches. Au quatrième jour, nous commençons par rejoindre le camp de base de l’Ausangate , puis nous continuons notre marche pour atteindre le col Palomani à 5130 mètres, point culminant du trek. Ce col est exceptionnel, il resplendit de couleurs, ocre, brun, vert, jaune… comme si nous étions sur les bords d’un cratère volcanique. De plus, il offre un superbe panorama sur les vallées. Pendant que nous dégainons nos appareils photos, Gabino et Jesús sortent les feuilles de coca afin de faire une offrande à la Pachamama, la terre mère, et aux Apus, les esprits de la montagne, pour les remercier de nous avoir laisser franchir le col sans encombre. Nous rejoignons la lagune Ausangatecocha pour le bivouac du soir. Là aussi, le paysage est grandiose, depuis nos tentes, nous avons une vue sur magnifique sur le glacier.

    blog_ausangate07.jpg blog_ausangate10.jpg

    Dès le matin, nous attaquons une raide montée vers le col Apacheta à 4855 mètres. Comme l’étape du jour est courte, je prévois quelques extra. Depuis le col, nous effectuons un premier détour pour nous approcher de près, de très près, des glaciers de l’Ausangate, spectacle garantit ! Après une descente dans les éboulis, nous regagnons le sentier que nous quittons aussitôt, pour un second itinéraire bis pour rejoindre notre campement au bord de la lagune Jatun Pucacocha. Comme la veille, un glacier domine notre camp et prend une teinte resplendissante au coucher du soleil. Nous contournons la grande lagune, puis la petite, Pucacocha, où vivent de nombreux oiseaux, comme l’oie andine. Une espèce qui va toujours par deux, ils vivent en couple toute leur vie. Le chemin prend de l’altitude petit à petit. La montée est longue mais facile. Nous atteignons notre dernier col, celui d’Arapa à 4695 mètres, très coloré et surréaliste. Un troupeau de vigogne nous observe… Durant la descente, nous avons l’incroyable chance d’apercevoir le fameux et rare dans ce secteur, condor des Andes ! Puis, nous arrivons à notre étape du jour, à Upis où nous profitons, comme à Pacchanta, des eaux chaudes. Le trek touche à sa fin, la journée de demain consistera à une simple descente dans la vallée pour rejoindre Tinqui.

    blog_ausangate14.jpg blog_ausangate15.jpg blog_ausangate16.jpg

    Pour notre dernière soirée, Gabino et Jesús nous préparent une Pachamanca, un plat traditionnel Péruvien. Ils construisent d’abord un petit igloo en pierre, puis y font un feu pendant 45 minutes. Lorsque les pierres sont bien rouges, ils placent à l’intérieur différente variétés des pommes de terre et des morceaux de mouton, préparés et mis en sauce au préalable (mouton acheté le matin même à un fermier). Enfin, le tout est cuit pendant 45 minutes dans l’igloo, recouvert de paille, de terre… pour une cuisson à l’étouffée. Y a plus qu’à se régaler !

    blog_ausangate17.jpg blog_ausangate19.jpg
  16. Lire l'article
  17. 7 Juillet 2015
    En 2012, lors de notre traversée des Andes « Tahuantinsuyu - Sur la route des Incas », nous avions effectué l'ascension du volcan Thunupa situé l'Altiplano Bolivien. Deux ans plus tard, de retour en Bolivie pour un séjour beaucoup plus court, nous sommes remontés au sommet du volcan, juste pour vérifier que nous n'avions pas rêver. Ce volcan culmine à 5400 mètres d’altitude et se situe entre les deux grands salars de l'Altiplano, Coipasa et Uyuni.

    A partir du village de Coquesa, situé sur la rive Nord du Salar de Uyuni, nous avons rejoint la grotte des momies en 4x4, point de départ de la grimpette. Contrairement à notre première ascension où nous étions montés à pied pour aller bivouaquer au pied du sommet. Nous effectuons l’ascension jusqu’au sommet du Cerro Colorado culminant à 5150 mètres. Là, le panorama sur la mer de sel, le Salar de Uyuni, est resplendissant, et sur les pourtours du cratère éclate un panel de couleurs, ocre, vert, rouge, jaune, blanche et noir à 360°.

    Eh bien, oui, c’est une ascension magique, nous n’avions pas rêvé ! Il est pour moi l’un des plus beaux sommets que je ai eu l’occasion de gravir.


  18. Lire l'article
  19. 2 Juillet 2015
    Petit changement pour cette été pour le short Dempo; on lui a octroyé une nouvelle coupe, une poche zippée (4 poches au total) mais il a gardé ce qui fait de lui un produit optimal pour la pratique de la randonnée estivale: un tissus léger, stretch qui épouse les mouvements du corps et qui sèche rapidement après l'effort.

    Une coupe des plus sympa permet aussi de le porter durant les vacances en ville par exemple, sans pour autant négliger le côté plein air (braguette à double curseur pratique lorsque l'on porte un sac à dos ou un baudrier).

    Enfin la ceinture intégrée que l'on retrouve sur de nombreux modèles, qui elle aussi a fait ses preuves.

    Un indispensable pour l'été, également disponible dans sa version femme [​IMG]
    [​IMG]
  20. Lire l'article
  21. 29 Mai 2015
    Après avoir décrit il y a peu l'ensemble Shelter (veste et pantalon) il est temps de s'attarder sur un autre produit destiné à nous protéger des éléments; la cape de pluie respire.

    L'idée même de Vertical est d'alléger votre équipement que se soit pour de courtes sorties ou pour effectuer des randonnées de plus grande envergure.

    Avec cette cape l'objectif est atteint; être équipé d'un produit de protection optimum sans pour autant se surcharger inutilement si les éléments ne se déchaînent pas.

    Avec ses 300 grammes on se dit que la protection elle aussi va être légère, et donc insuffisante! Loin de là, son poids plume ne gâche rien à ses propriétés. De plus ce poids englobe également une protection du sac à dos avec sa rallonge de tissus cachée sous le zip dorsal; plus besoin donc de protéger son sac en cas de pluie il sera au sec sous la cape.

    Les propriétés de la cape:
    • Imperméable 15 000 Schmerber
    • Respirante 15 000 g/m²/24h
    • Coupe Vent
    • 300 grammes
    • visière transparente sur la capuche

    Comme indiqué dans les propriétés la nouvelle version offre en plus un écran transparent très pratique pour ceux qui portent des lunettes (pas besoin d'en dire plus ils me comprendront :))

    Testée à plusieurs reprises par des conditions appropriées à son port, elle a complètement remplit son objectif. On reste sec, sans pour autant mourir de chaud en dessous.

    La meilleure journée de test aura été le 28/01/2015, avec un vent de 30km/h avec des rafales proches des 45km/h et une pluie continue pendant les 2 heures de test (variant de modérée à forte).
    Verdict: sec en dessous.


    Le produit qu'il faut toujours avoir dans le fond du sac à dos
  22. Lire l'article
  23. 19 Mai 2015
    Au sein de la gamme treklight on retrouve toute une variété de produits destinés à protéger des intempéries (pluie/neige/vent).

    Comme le reste des produits, ils sont confectionnés dans le soucis d'offrir un confort et une protection maximum sans pour autant devoir se charger d'un poids conséquent.

    Gros plan sur deux produits: le surpantalon shelter et la veste shelter ultralight.


    -Surpantalon shelter:

    [​IMG]

    Élaboré avec la membrane MP+ Ripstop Light 2 couches, il ne pèse que 270 grammes pour une imperméabilité de 15000 Schmerber. Toutes les coutures sont soudées pour finaliser l'étanchéité du produit.
    Gros avantage contrairement à d'autres modèles, il est doté d'un zip étanche sur toute la longueur de la jambe; il est donc très facile à enfiler au dessus d'un autre pantalon en cas de pluie, sans avoir besoin d'enlever ses chaussures!
    La ceinture élastique réglable vient compléter le confort.

    En matière de résistance des renforts on été judicieusement placés sur les genoux ainsi que sur les chevilles, des zones plus soumises aux accrocs. Le tissus lui-même est plus résistant. En effet, le ripstop est un procédé qui limite les accrocs ( le tissus est composé de carrés fait de fils plus épais qui limite la déchirure en cas de trou).


    -Veste shelter ultralight:

    [​IMG]

    Le tissus est identique, le poids de la veste seulement 210 grammes. Elle aussi est renforcée au endroits stratégiques pour accroître la longévité de la veste! Renforts sur les épaules pour le port du sac à dos.
    Elle est tout aussi étanche et respirante que la pantalon, pour ne pas se transformer en sauna à l'intérieur.

    Une capuche réglable à 3 points, des velcros sur les poignets et un serrage de la ceinture viennent compléter le confort pour limiter les prises au vent et les entrées d'air par temps venteux.

    Deux larges poches poitrines qui peuvent recevoir du matériel (elles aussi étanches)[​IMG]


    Voilà deux produits qui viennent mettre fin à l'éternelle question d'emporter ou non des vêtements imperméables en randonnée... nous sommes souvent tiraillés entre le poids supplémentaires transportés contre le risque éventuel de mauvais temps. Là on ne se pose plus la question, pour seulement 480 grammes vous êtes protégés quoi qu'il arrive.
    La gamme treklight la solution du randonneur exigeant!

  24. Lire l'article
  25. 10 Mai 2015
    La recherche d'un équipement de qualité lors de randonnées reste une priorité; que ce soit en matière de confort et même de sécurité.

    Vertical a développé la gamme Treklight pour répondre à ses besoins: légèreté, confort, technicité.


    Le cooltrek evo:

    380gr pour un pantalon composé de plusieurs matières qui lui procure résistance, élasticité, respirabilité et un séchage rapide.
    Des poches disposées de manière à être accessible en tout temps (même avec un baudrier).
    Des renforts (genoux/fesses) viennent compléter le produit!

    Un pantalon qui se fait oublier une fois qu'on le porte tellement la matière est agréable et stretch. C'est le pantalon que j'emporte partout lors de mes randonnées estivales. [​IMG]

    -Drayere Tee:

    Là aussi un incontournable de la gamme Treklight. 215gr une poche ventrale zippée, un col rétractable, un traitement anti-odeurs,..... on sait qu'il est taillé pour l'aventure. Renforts au niveau des épaules et dans le dos pour le port d'un sac à dos.
    Pas besoin de se poser la question de quel maillot porter en randonnée, il est devant vous!
    Fonctionnel, confortable, un produit de qualité, le poids en moins.

    [​IMG]


    Ces produits sont des tous mes séjours, qu'il s'agisse de randonnée, de voyage découverte, week end, bref partout!
    (Afrique du Sud, Ile Maurice, Vosges, Saint Pierre de Chartreuse, etc).

    La gamme Treklight est composée de nombreux autres produits, couche isolante, protection contre les intempéries, bivouac, portage, etc.
    D'autres zooms produits suivront bientôt.
    Si vous avez des questions sur ces produits contactez-moi via le forum.

    Stéphane Goossens ambassadeur Vertical.
    Christelle P. (FRA 031) aime votre message.
  26. Lire l'article