1. Ce site utilise des "témoins de connexion" (cookies) conformes aux textes de l'Union Européenne. Continuer à naviguer sur nos pages vaut acceptation de notre règlement en la matière. En savoir plus.

L'éco-conception

Raidlight essaye à sa propre échelle de participer au développement durable. Nous avons conscience que la nature est notre terrain de jeu, et de l’intérêt de protéger celle-ci pour les générations à venir. Jusqu’à présent, Raidlight a fait de l’éco-conception sans s’en rendre compte. Quand on fait un sac à dos deux fois plus léger que les autres, on consomme moins de matières premières, moins de transport... Pas mal de critères de l’éco-conception se retrouvent dans les valeurs naturelles de notre concept de produits. Depuis 2007, nous avons décidé d’aller plus loin, et d’avoir des actions concrètes et identifiées sur nos produits. 

 




Pour nos gammes de vêtements, nous intégrons depuis cette année la fibre de bambou ou du polyester recyclé pour fabriquer des vêtements. Nous ne voulons pas utiliser du « bio » au détriment de la technicité pour le sport. Pour la fibre de bambou, nous avons les mêmes caractéristiques de base qu’un polyester classique : respirabilité, évacuation… Et cette fibre apporte des avantages supplémentaires : naturellement anti-bactérienne, protection UV… C’est « bio », mais c’est avant tout plus technique ! 
 
 

 

Un autre axe de développement est de développer des solutions polluant moins pour les organisateurs de randonnée ou de trail : BIO-balisage© pour tracer des parcours sans matière plastique, ECO-Tasses© pour ne plus utiliser de gobelets aux ravitaillements, et d’autres projets en cours de développement. 

Cette démarche pragmatique vers l’éco-responsabilité est devenue un axe de développement stratégique, qui a conduit à l’embauche d’une personne pour animer la création et l’adaptation des produits dans ce sens."

 

 




Par ailleurs, l’industrie textile est soumise par la loi à l’organisation de la filière de recyclage des déchets textiles. Deux solutions existent. 
La première consiste à organiser soi même sa propre filière de retraitement. Or Raidlight reste une PME, et à notre échelle, il est plus efficace de mutualiser les moyens. 
Pour ce faire, nous optons simplement pour la deuxième option, à savoir que nous cotisons à l’organisme agréé, Eco-TLC, qui se charge d’organiser la filière commune pour ses adhérents. Vous pouvez trouver en PJ notre attestation de cotisation. 

Cette démarche pragmatique vers l’éco-responsabilité est devenue un axe de développement stratégique.

Propos recueillis par V. Charbonnier - Journaliste indépendant.

Documents joints
Publié:
2 Avril 2014
pages affichées:
892

Partager cette page